9 oct. 2013

Le pain d'anis de Isidora

Isidora vit entre Humahuaca et Coctaca ( à 2 heures). La faille de Humahuaca fait partie du Patrimoine Mondial de l'Humanité. Le grand problème est de pouvoir obtenir du gaz ou du bois pour cuisiner. La végétation pousse très lentement à 3500 mètres. Isidora possède un four en terre cuite qui consomme 20 kg de bois pour chaque 10kg de farine et avec la chaleur résiduelle, elle en profites pour cuisiner du maiz pelé et du mondongo. Elle allume son four une fois par semaine et cuisine pour les 5 jours suivants.
ISIDORA : travailleuse et discrète
A gauche, le pain d'anís au style Humahuaqueño, 
et à droite le plus "blanc" est réservé aux consommateurs de la ville
Dans le cuiseur écologique (cuisine et four à pain), Isidora consomme 1 kg de bois pour 1 kg de pain. L'économie de bois est de 50% para rapport au mode de cuisson antérieur. Isidora commente : "Cette cuisinière, je peux l'emmener où je veux, et je peux profiter pour vendre le pain d'anis cuisiné le jour même. C'est plus facile pour vendre. Je peux faire une fournée aujourd'hui, une autre demain... et ainsi je ne gaspille pas le bois ni les ingrédients. J'ai également envie de cuisiner du anchí". Aujourd'hui Isidora a préparé 1 kg de pain d'anís. "A Humahuaca, les gens aiment le pain morochito, plus cuit, et en ville les gens préfère le pain plus blanc".

Sous le rouleau  ...
Quelques rayures ....
Au four ...

"Je vais voir si c'est prêt .... non, il manque un peu ... "
Prêt pour la vente !
Pendant que le pain s'est cuit, Isidora a aussi chauffé l'eau pour servir le maté,
la boisson traditionnelle d'Argentine 
L'accompagnement des Femmes Entrepreneurs est possible grâce à l'appui de : Evergreen by Aubecq, le Conseil Général de Loire Atlantique, Future Camp, et les adhérents de l'Association SOLAR INTI.